• Ciska Girault

Comment faire compliqué quand on peut faire simple.

Dernière mise à jour : 23 mars

Soit un M. Michu (oui, aujourd'hui c'est Monsieur, parce que c'est beaucoup plus souvent des monsieurs qui me font ce coup là) qui vient avec Kiki (haha, surprise! Vous l'avez pas vu venir hein !), qui vient d'avoir un an, en consultation annuelle.

Comme toujours, je vérifie que tout va bien niveau comportement aussi.

Et là, c'est le drame...

Kiki n'obéit pas, il tire en laisse, mais surtout, c'est un calvaire parce qu'il ne revient jamais quand on le lâche, ça met en rogne tout le monde et compromet grandement les activités pour lesquelles les gens ont pris le chien...

Je questionne brièvement quels apprentissages ont été mis en place (concrètement, rien d'efficace...), et j'explique en quelques mots comment ils pourraient travailler le rappel avec une friandise (le chien y est très réceptif, y compris en extérieur).


Et là...

Dit calmement...

Telle une évidence...

La phrase...

LA phrase que je ne comprendrais jamais :


"Ah ben oui aussi, si vous utilisez des récompenses, c'est normal que ça marche."

Ben ALORS ! Si toi même tu le dis que ça marche, pourquoi tu ne le fais pas ???

Concrètement, Monsieur Michu se pourrit la vie (et celle de son chien) depuis des mois, juste pour un principe farfelu qui consiste à refuser d'utiliser une méthode dont on sait qu'elle marche ?

Je ne saurais jamais si Kiki a fini par apprendre à revenir, ou s'il a fui à jamais pour trouver un autre proprio plus fun...




118 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout