• Ciska Girault

Punir le chien ou punir son comportement ?

« Heu… Quelle différence ? », vous demandez-vous ?

La différence est fondamentale… et méconnue.


Dans le langage courant, on pense souvent : « je punis mon chien parce qu’il a fait X bêtise. »

En pratique, on va donc gronder, crier, intimider, voire pincer, taper, secouer le chien… Bref : faire peur ou faire mal (à des niveaux d’intensité très variables, bien entendu, mais appelons un un chat un chat).

C’est ça, en général, que l’on considère comme étant une punition.

Mais là, il s’agit d’une punition de l'individu.





Si l’on considère les lois de l’apprentissage, une punition est une conséquence, un stimulus, qui va diminuer la fréquence d’un comportement. C’est écrit en gras et souligné, parce que c’est le point fondamental à retenir et à comprendre.


Exemple :

1. Je roule à 50km/h au lieu de 30km/h --> le feu équipé d’un détecteur de vitesse passe au rouge = conséquence désagréable puisque cela me fait perdre du temps --> je vais probablement rouler à 30km/h la prochaine fois pour éviter le feu rouge.

Le comportement « rouler trop vite » va diminuer en fréquence => le feu rouge a bel et bien agit comme une punition sur ce comportement.


2. Imaginons maintenant que je roule à 50km/h au lieu de 30km/h, et que 10 jours après, quelqu’un vient me tabasser chez moi en baragouinant une langue que je ne comprends pas. --> Je ne fais pas le lien de cause à effet, donc il y a peu de chance que ça ait une influence sur le comportement « rouler trop vite » => le passage à tabac n’a pas agi comme une punition sur ce comportement. Pourtant, j’ai eu peur et mal !


Dans le premier cas, il s’agit d’une punition du comportement.

=> Une conséquence qui diminue la fréquence du comportement


Dans le deuxième cas, il s’agit d’une punition de l’individu.

=> Faire peur, faire mal à un individu


Vous commencez à saisir ?


Le problème de considérer la punition comme une punition de l’individu, c’est qu’elle n’a absolument aucune valeur pédagogique, puisqu’on se focalise sur l’individu. A vrai dire, la différence avec de la maltraitance pure et simple est presque inexistante (et ce, même si la punition en question est juste de gronder !).


Alors que considérer la punition comme une punition d’un comportement, ça c’est utile ! Comme vous l’avez vu dans mon exemple (et c’est expliqué plus en détail dans cet article), il n’est pas nécessaire que cette punition soit de l’ordre de « faire peur/ faire mal ». En l’occurrence, elle m’empêche juste de faire ce que je désirais, c’est à dire aller plus vite.


Le corollaire de ceci, c’est que, si vous pensez punir votre chien et que le comportement, dans les faits, ne diminue pas en fréquence, alors de fait, vous n’êtes pas en train de le punir.

Quand ça ne marche pas… Ça ne marche pas… !

En pratique, il faut toujours se poser ces questions :

  1. OK, alors je ne punis pas mon chien, je punis le comportement de mon chien : quel est le comportement ciblé ?

  2. Suis-je bien sûre que la punition choisie est appropriée pour avoir un effet sur le comportement ciblé ?

  3. Dans les faits, est-ce que j’observe une diminution effective du comportement ciblé ? Si non : Alors j’arrête !


Et enfin, si vous avez choisi une punition positive (qu’est-ce que c’est ? vous le saurez ici), êtes-vous bien sûr que vous n'avez pas d’autre option ?


Je vous spoile la réponse : probablement qu'il existe d'autres options !


Même si la punition positive est celle qui nous parait la plus évidente, elle est très, très rarement nécessaire, et souvent il existe d’autres alternatives avec moins d’effets secondaires.

En effet, il est très bien démontré à l’heure actuelle que l’utilisation de la punition positive augmente les troubles de comportement et l’agressivité.


La punition négative par exemple, même si elle est moins intuitive, est souvent plus efficace, tout en respectant le bien-être du chien, et on peut même ne pas utiliser de punition du tout.


Quelles autres options ? On en discutera dans un autre article !

386 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout